Les symboles

jeudi 4 décembre 2014
par  thierry

Clip de présentation

L’Ikurrina (le drapeau)
Créé par les frères Arana Goiri vers la fin du 19è siècle, celui-ci fut adopté par tous les Basques comme le symbole de leur identité.
Le fond rouge symbolise le Peuple et son sang.
La croix de Saint-André, verte, symbolise le chêne de Guernica, sous lequel les rois de Castille juraient de respecter les lois basques.
La croix chrétienne, blanche, symbolise Dieu, qui est au dessus de la loi et du peuple.
La Lauburu (la croix basque)
La croix à virgule n’est pas d’origine basque. Ce symbole s’est tellement bien intégré dans cette culture qu’il en fait partie intégrante, jusqu’à en devenir l’emblème.
Lauburu signifie « 4 têtes ».
Le linge basque
Le linge basque est basé sur une toile de lin à rayures dont on couvrait les bœufs pour les protéger du soleil. Traditionnellement les 7 bandes de couleur bleue évoquent les 7 provinces du Pays Basque.
Réputé de grande qualité le linge basque est très présent dans les commerces (draps, nappes, serviettes, toile des espadrilles, etc...). Il ne reste cependant que peu d’ateliers de tissage (Ona Tiss à Saint Palais).
Les stèles discoïdales
Elles se retrouvent dans presque tous les cimetières.On l’appelle hilarri , de hil « mort » et arri « pierre ». Elle est composée d’un disque de pierre circulaire qui surmonte un socle de forme trapézoïdale.
Très souvent directement sur le sol, l’herbe, elle symbolise l’homme dont la vie est entre la terre et le ciel. Les éléments sculptés sont en rapport direct avec la vie de la personne enterrée.
On la trouve sur tout le Pays Basque, aussi bien en France qu’en Espagne.
Pour en savoir plus, le centre d’interprétation de Larceveau propose une collection de stèles avec de nombreuses explications. Même si cette tradition n’a pas été suivie pendant quelques dizaines d’années, elle revient en force.
Etche : la maison
La maison est la base traditionnelle de la culture basque, de la société basque. Les habitants, les familles appartiennent à la maison, et non le contraire. Elle est transmise de génération en génération, généralement à l’aîné ou à l’aînée (mais ce n’est pas obligatoire).
Le style varie selon les provinces. Celles qui représentent le plus l’idée que l’on s’en fait se situent en Basse Navarre et en Labourd : Les murs de crépis blanc avec des volets verts ou rouges.Les exceptions sont localisées sur la côte, où les volets sont peints avec la peinture des bateaux, et dans le petit village d’Arcangues où les volets sont bleus.
Le Makila
Le Makhila est le bâton de marche du Basque. Il est en néflier marqué sur pied.
Aujourd’hui, c’est la pièce d’honneur de la culture basque, qui inspire et symbolise tant de valeurs. Bâton de marche et arme redoutable, il doit être fabriqué sur mesure, à la taille et au nom de son utilisateur et porte une devise choisie par celui-ci.
La dernière entreprise de fabrication artisanale de Makhila : Ainciart Bergara.
JPEG - 18.1 ko



Cliquer pour lire le clip de présentation.

Agur Januak


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

  • Les symboles

Annonces

Autres

L'habitat
JPEG - 26.3 ko
La faune